• 13.03.2012 - Les corps de Mickael et Mylène identifiés

    « Costa Concordia » : les corps de Mylène et Michaël identifiés

    Deux mois après le naufrage du « Costa Concordia », les autorités italiennes ont annoncé hier que Mylène et Michaël figuraient parmi les corps retrouvés il y a deux semaines.

    Aurélie Foulon | Publié le 14.03.2012, 04h30

    
Mylène, 22 ans, et Michaël, 25 ans, étaient dans le navire qui a fait naufrage le 13 janvier aux larges des côtes italiennes. Depuis, leurs familles se relaient sur l’île de Giglio pour suivre au plus près l’avancée des recherches.

    Mylène, 22 ans, et Michaël, 25 ans, étaient dans le navire qui a fait naufrage le 13 janvier aux larges des côtes italiennes. Depuis, leurs familles se relaient sur l’île de Giglio pour suivre au plus près l’avancée des recherches. | (dr.)

    Pour leurs familles, qui assurent n’avoir eu aucune information officielle, Mylène et Michaël sont toujours portés disparus. « De fausses informations ont déjà circulé la semaine dernière, rappelle André, l’oncle de Mylène. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une confirmation comme ça, sans prévenir les familles.
     
    Huit corps ont été retrouvés, et là il n’y aurait que sept noms… Ce n’est pas la peine de dire n’importe quoi et de faire plus de mal à la famille! » Deux mois, jour pour jour, après le naufrage du « Costa Concordia », les autorités italiennes ont pourtant bien annoncé, hier sur le site de la préfecture de Grosseto, que le jeune couple de Sarcelles venait d’être formellement identifié parmi les huit corps retrouvés il y a deux semaines dans l’épave.

    Brigitte, la mère de Mylène, est « trop en colère » pour s’exprimer publiquement. « Nous repartons tous les quatre en Italie mercredi matin (NDLR : aujourd’hui) pour avoir la confirmation écrite officielle des autorités sur les résultats ADN », écrit-elle sur . « Ce rendez-vous était prévu depuis longtemps, avant que les recherches ADN reprennent, souligne André. Pour l’instant, on ne sait pas. »

    Depuis le dernier texto reçu dans la soirée du vendredi 13 janvier, les familles n’ont plus eu la moindre nouvelle de leurs enfants, âgés de 22 et 25 ans. Après ce message qui se voulait rassurant, ils les croyaient équipés de gilets de sauvetage et se dirigeant vers les chaloupes pour évacuer. Le lendemain, on leur a assuré qu’ils étaient dans un car, en route pour Marseille (Bouches-du-Rhône). Ils ne sont jamais arrivés. Ces informations erronées ont finalement été rectifiées et le couple a été porté disparu.

    Pendant deux mois, leurs proches ont milité sans relâche pour que le maximum soit fait afin de les retrouver : une chaîne de solidarité pour contacter un à un les rescapés et déterminer dans quel secteur de l’immense bateau Mylène et Michaël avaient été vus le soir du drame, le dépôt d’une pétition de 2000 signatures au ministère des Affaires étrangères pour que « la monstrueuse attente dans laquelle sont enferrées les familles des quinze disparus » soit prise en compte et que « la technicité et les moyens » soient mis en œuvre « jusqu’à ce que toutes les victimes aient été retrouvées ou tout du moins que l’ensemble du bateau et ses abords immédiats aient été entièrement inspectés ».

    Redoutant d’être oubliés, les parents de Mylène et de Michaël ont rejoint l’île de Giglio, où ils se relaient depuis le naufrage avec les proches d’autres disparus pour suivre au plus près l’avancée des recherches sur le navire échoué. Aujourd’hui, ils seront tous là. « Bien sûr, au bout de deux mois, on est préparés pour cette nouvelle. On ne peut pas dire qu’on croie encore qu’ils soient vivants, confie André. Mais les parents de Mylène et de seront là-bas demain (NDLR : aujourd’hui) : la diffusion de ce communiqué pouvait attendre vingt-quatre heures… »

     

    Le Parisien

    « 14.03.2012 - Arlette le grand mère Mickael Blemand13.03.2012 - France soir Alain Litzler n'a pas de confirmation officielle »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :