• 24.01.2012 - le pompage commence

    Le Point.fr - Publié le 24/01/2012 à 07:00 - Modifié le 24/01/2012 à 10:58

     

     

    Alors qu'il y a toujours 17 disparus, les opérations préliminaires pour l'aspiration du carburant ont commencé mardi.

    Costa Concordia : l'opération pompage du carburant commence

    © Filippo Monteforte / AFP

     
     

    Les opérations pour permettre dans les prochains jours le début du pompage du carburant du paquebot Concordia, échoué près de l'île italienne du Giglio, ont commencé mardi matin à proximité de l'épave. L'équipe technique de la société néerlandaise Smit Salvage en charge de ce pompage doit examiner toutes les possibilités pour pomper de la manière la plus sûre les quelque 2 400 tonnes de carburant contenues dans les 23 réservoirs du paquebot. "Les opérations préliminaires débutent maintenant.

    Cela signifie que les plongeurs de la société chargée du pompage feront leurs propres opérations sous-marines qui demanderont probablement deux jours", a expliqué l'ingénieur Claudio Chiavacci qui appartient au corps des pompiers.

    "Nous estimons que le pompage au sens strict du terme pourrait commencer dans quelques jours. Le carburant sur le Concordia sera d'abord réchauffé, puis transféré sur un autre navire", a-t-il ajouté. "Le plan de pompage prévoit une série de mesures de sécurité, dont des systèmes de récupération de petites fuites qui pourraient se produire lors des opérations", a ajouté l'ingénieur.

    Parallèlement aux préparatifs pour le pompage, les opérations de recherche des corps des victimes se poursuivent et les plongeurs militaires ont ouvert un nouveau trou dans la coque du bateau. "Les scaphandriers ont ouvert un nouveau passage sur le pont n° 3, à une profondeur d'environ 20 mètres", a indiqué un porte-parole de la marine militaire Alessandro Busonero. Cette ouverture permettra aux plongeurs des pompiers de poursuivre leurs recherches, alors que 17 personnes sont encore portées disparues.

    Tache d'huile d'environ 200 mètres sur 300 mètres

    L'exploration progresse lentement à cause de la taille gigantesque du navire, long comme trois stades de football et haut comme un immeuble de 20 étages. Le Concordia renferme aussi dans ses entrailles divers produits, dont des détergents et des solvants, qui commencent à se déverser en mer.

    Pour le moment, selon Franco Gabrielli, le commissaire du gouvernement en charge de la catastrophe, cette forme de pollution n'est pas préoccupante. Une tache d'huile d'environ 200 mètres sur 300 mètres a été aperçue dans l'après-midi non loin du navire, et les spécialistes de l'environnement pensent qu'après avoir coulé sur le fond lors du naufrage, l'huile serait remontée à la surface portée par des courants. Des analyses sont en cours pour déterminer la nature exacte de cette huile.

    « Le commandant contre attaque15 victimes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :