• 24.01.2012 - Plaintes américaines Mitchell Proner l'avocat demande 125000 euros

    lepoint.fr - Publié le 24/01/2012 à 07:00 - Modifié le 24/01/2012 à 10:58

    Un avocat américain lance des poursuites

    Les médias insistaient aussi sur le fait que "l'inchino", le salut du bateau à la côte, aurait été prévu et autorisé par Costa avant le départ du bateau de Civitavecchia, ce que la compagnie nie depuis le début.

    Un mystère a en revanche été résolu : Franco Gabrielli avait provoqué l'émoi en citant le cas d'une Hongroise, réclamée par sa famille, ce qui faisait craindre que la liste des disparus ne s'allonge.

    Mais Budapest a indiqué lundi que son nom correspond en fait à celui d'une Hongroise décédée il y a trois ans.

    Effectuant une croisière en Méditerranée, le Concordia a heurté violemment un rocher peu après son départ vendredi dernier, à l'heure du dîner pour une bonne partie des 3 200 passagers et du millier de membres d'équipage.

    À New York, un avocat américain, Mitchell Proner, a annoncé lundi qu'il se préparait à lancer des poursuites en nom collectif pour demander un minimum de 125 000 euros par passager indemne, "plusieurs fois cela" pour les blessés, et "plus d'un million" voire "plusieurs millions d'euros" pour indemniser les proches des victimes décédées.

    « Une jeune femme blonde24.01.2012 - Citernes »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :