• 29.02.2012 - Ciro Ambrosio entendu par le procureur

    Traduction de l'article liberoquotidiano.it

    Giglio : les gens voulaient sauter dans la mer

    Florence, 29 Février (Adnkronos) - Les gens voulaient sauter dans la mer, les passagers se marcher sur les autres: c'est le dirigeant premier pont, Ciro Ambrosio ramené les bateaux sans attendre les ordres du Schettino commandant Francesco, la nuit du naufrage du Costa Concordia à 'île de Giglio. Et «ce que nous lisons dans un passage du procès-verbal d'interrogatoire à laquelle 'a été soumis le 27 Janvier Ambrosio et a annoncé dans l'édition de Tg5 ce soir pour la première fois. Après l'impact du navire sur les rochers Ambrosio laisse la barre et Lance va à Rainbow Bridge.

    «Ici, j'ai vu des scènes de panique parmi les passagers - a dit le premier officier Ambrosio interrogé par les procureurs de Grosseto -. Qui tentaient de se monter sur les lances, même piétinement un de l'autre, j'ai commencé à abaisser les bateaux sans un ordre spécifique de la commandant. Je l'ai fait non pas pour ammutinarmi, mais parce que «les gens voulaient même se jeter dans la mer et la situation pourrait dégénérer."

    Dans un autre passage de l'interrogatoire Ambrosio a dit que quand le choc des Costa Concordia "roches, le commandant de Schettino a mis ses mains dans ses cheveux et dans le dialecte napolitain a déclaré:« J'ai fait une erreur ". Ambrosio, avec 7 personnes Schettino et d'autres officiers et les gestionnaires de Costa Croisières, et «l'un des 9 suspects dans l'enquête des procureurs sur le naufrage de Grosseto.

    « 29.02.2012 - La soeur d'un rescapé du concordia et sur Allegra29.02.2012 - le costa Voyager prend feu »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :