• 8000 euros par passager

    Concordia : 8000 euros d'indemnisation par passager ?

    Par Axel CONSTANTINOFF, le 26 janvier 2012 à 11h38 , mis à jour le 26 janvier 2012 à 15h59 News TF1

    Selon Le Figaro, Costa Croisières va proposer une somme forfaitaire aux victimes du naufrage, sans critères, mais aussi sans prendre en compte le type de préjudice subi. Les familles françaises pourraient ne pas s'en contenter.

    La même somme pour tous ? Le Figaro écrit jeudi que Costa Croisières s'apprêterait à proposer une somme forfaitaire d'environ 8000 euros pour l'indemnisation des 3200 passagers du navire Concordia, victime d'un naufrage mi-janvier. Il s'agirait d'un chiffre dans la fourchette haute pour cette catégorie de sinistre, écrit le journal.

    Mais cette grille d'indemnisation engloberait tous les critères, comme le pays d'origine, la classe ou le prix du billet). Les volets d'indemnisation concernant les dégâts matériels et le traumatisme subi devraient être confondus en une seule indemnisation, selon le journal. "Ce serait une première (...) et certains passagers pourraient se sentir lésés", affirme dans Le Figaro Stéphane Gicquel, président de la Fédération nationale des victimes d'attentats et d'accidents collectifs (Fenvac). "Car entre les préjudices corporels des uns, la souffrance morale des autres, et pour certains, des incapacités à travailler, cela fait une grande différence", poursuit-il. Les cas des familles qui ont perdu l'un des leurs seraient traités à part.

    Selon Le Figaro, cette somme pourrait en outre ne pas satisfaire les victimes françaises, qui espéraient des indemnisations à hauteur de 20.000 euros par victimes, notamment au titre du "préjudice d'angoisse", utilisé dans d'autres affaires en France, comme l'effondrement de la passerelle du Queen Mary. Quoi qu'il en soit, les victimes françaises attendent l'officialisation des propositions de Costa Croisière avant de prendre position, écrit Le Figaro. Une action en justice pourrait être lancée et le ministère de la Justice pourrait aussi décider d'ouvrir une information judiciaire.  Le naufrage du Concordia avec environ 4300 personnes à bord, à proximité  de l'île du Giglio, a fait, selon un bilan provisoire, 16 morts. 16 autres sont toujours portées disparues.

    L'île du Giglio polluée par les déchets qui s'échappent de l'épave

    La petite île italienne du Giglio a commencé à être polluée par les déchets que déverse l'épave du Concordia. L'agence de protection de l'environnement de Toscane a relevé une concentration de 2 à 3 mg/l de tensio-actifs (substance présente dans les détergents) dans l'eau de mer, contre zéro habituellement. Ce paradis marin se retrouve ainsi avec un niveau de tensio-actifs  similaire à celui de ports industriels comme Marghera près de Venise. Selon WWF, on y trouve des liquides de batteries, des substances ignifuges très polluantes, des solvants ou des huiles. Le commissaire en charge de la catastrophe Franco Gabrielli a rappelé mercredi à l'ordre la société propriétaire du navire, qui, en dépit de sa demande, n'a toujours pas présenté de plan de récupération des déchets.

    « Costa croisières se défendUne famille hongroise arnaqueuse »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :