• Publié le 16/01/2012 07:50 | Richard Hecht et Charlotte Pelletier

    Une famille de Moustier rescapée

    Une famille de Moustier rescapée
    Une famille de Moustier rescapée
     
    <script type="text/javascript"> function photoClick(obj) { if ($('group_photo_0') != undefined) { $('group_photo_0').onclick(); return false; } else { return hs.expand(obj); } } </script>

    L'inquiétude qui étreignait la famille Crouzet, une famille bien connue à Moustier dans le Marmandais, est tombée en quelques secondes: les leurs ne figurent pas parmi les victimes du naufrage du navire de croisière, le «Costa Concordia» au large de l'île italienne du Giglio dans la mer Tyrrhénienne, en Toscane. La famille lot-et-garonnaise est sortie indemne de «la croisière de la mort».

    Le navire qui transportait quelque 4229 personnes dont plus de 3200 touristes a fait naufrage vendredi soir vers 21h30. En Lot-et-Garonne, chez les Crouzet l'attente fut terrible. Les leurs figuraient-ils parmi les disparus? Dans la nuit de vendredi à samedi, à 3 heures du matin, ce fut la délivrance au domicile d'Annie et de Pierre Crouzet, les parents de Patrick, agriculteur dans la commune et troisième adjoint au conseil municipal de Moustier.

    Le couple était parti en famille pour faire une belle croisière : 8 jours à la découverte du bassin méditerranéen. Il y avait Patrick Crouzet-qui devait fêter son anniversaire pendant le voyage- Nathalie son épouse et leurs enfants Thomas et Damien. Ils ont quitté Moustier en voiture pour rallier Marseille.

    La famille a nagé jusqu' à la terre ferme

    Au téléphone, leur fils a brièvement raconté à ses parents la nuit d'horreur que la famille était en train de vivre. Ils s'étaient retrouvés à l'eau, avaient nagé avant de rejoindre la terre, puis ils avaient marché longtemps avant de trouver une maison où des gens les avaient accueillis, où ils avaient pu sécher leurs vêtements et appeler la France.

    Ils ont rejoint Marseille où ils avaient laissé leur voiture. C'est la police qui a dû leur ouvrir la porte du véhicule, car ils n'ont plus rien, ni affaires, ni bagages, ni téléphone portable, ni papiers, ni clés de voiture. Ils ont quitté Marseille dimanche. Ils devraient être à Moustier dans la nuit.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique