• audience à grossetto le commandant schettino accuse costa croisières

    Francesco Schettino se défausse. Prenant pour la première fois la parole au cours du procès dans lequel il est accusé de l'homicide involontaire de 32 passagers, l'ex-commandant du Costa Concordia a accusé le timonier indonésien Jacob Rusli Bin d'être à l'origine du naufrage. "J'ai ordonné au timonier de mettre la barre à gauche, mais il a fait le contraire. En mettant la barre à gauche, la vitesse du navire se serait abaissée. Le choc contre les rochers aurait pu être évité. Dans la pire des hypothèses, l'impact aurait été à la proue du navire et aurait été beaucoup moins violent."

     

    schettinoLes propos de Schettino sont partiellement confirmés par l'analyse de la boîte noire du Costa Concordia : le timonier a attendu treize secondes avant d'exécuter l'ordre du capitaine. Reste qu'il est aujourd'hui difficile d'évaluer le poids de ce retard. "Il est impossible de dire où se serait situé le point d'impact et la brèche qu'il aurait provoqué si l'ordre de virer à gauche avait été immédiatement exécuté, a affirmé devant la cour l'amiral Giuseppe Cavo Dragone. Mais, compte tenu de la taille du Costa Concordia et des conditions météo, il est certain que le navire aurait percuté les rochers."

     

    Nul doute que les avocats que Schettino vont exploiter ce retard de treize secondes et que le procès va se transformer en une bataille d'experts.

    "Même le Titanic a coulé droit !"

    Mais Schettino attaque également la compagnie Costa pour les avaries qui ont retardé et compliqué les opérations de sauvetage. Ainsi, le générateur de secours, pourtant situé au 11e étage et donc protégé des voies d'eau, n'est pas entré en fonction. Les portes étanches et les systèmes de mise à l'eau des chaloupes n'ont pas fonctionné. Schettino et ses avocats exigent donc de monter à bord de l'épave pour effectuer de nouvelles expertises.

    Enfin, le capitaine le plus détesté d'Italie met en cause la structure même du Costa Concordia. "Normalement, le navire aurait dû couler verticalement, a déclaré l'avocat de Schettino. Même le Titanic, qui avait lui aussi une brèche dans sa coque, a coulé droit. Si le Costa Concordia avait coulé verticalement, il se serait posé sur le fond et il n'y aurait pas eu de victimes. Personne ne sait dire pourquoi le navire s'est couché sur le flanc, mais ce n'est pas la faute de mon client."

    L'issue du procès se fait donc plus incertaine. Il sera toutefois impossible de retrouver Francesco Schettino sur la passerelle d'un quelconque paquebot, car le ministère des Transports lui a retiré son permis bateau. Il devra désormais se contenter d'un pédalo.

    Source : Le point

    « costa-concordia : les audiences préliminaires commencentrenflouement du costa concordia et recherche des disparus »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :