• Commémoration du 13 janvier 2013

     

    COSTA CONCORDIA – COMMEMORATION DU 13 JANVIER 2013

    ATTITUDE DE COSTA FACE AU DESIR DES FAMILLES DE VICTIMES ET DES RESCAPES DE SE RENDRE TOUS ENSEMBLE SUR L’ILE DE GIGLIO.

     L’INDIGNATION DES RESCAPES ET DES FAMILLES DE VICTIMES

    Je vous adresse, pour une complète information, un courrier émanant du conseil de Costa France, Maître Patric SIMON, concernant l’organisation de la commémoration du naufrage du Concordia.

    Photo copie ecran de la webcam de l'ile prise par moi même

    Cette proposition de Costa est INSULTANTE. Elle n’a de sens pour personne, pas plus pour les familles de victimes décédées que pour les rescapés. Nous avons besoin les uns des autres ce soir là, comme le 13 janvier dernier et comme depuis plus de 10 mois maintenant, mais cela semble déranger Costa. Il n’est pas envisageable pour les familles de victimes de s’y rendre sans les rescapés et pour les rescapés de se rendre dans quelque église que ce soit et où que ce soit. Et pourquoi une église ? Et pourquoi à Paris ?

    Et pourquoi 100 € pour ceux qui iront à l’église à Paris plutôt que sur l’île ? Nous n’avons pas fait naufrage dans la Seine jusqu’à preuve du contraire.

    Ce mode de fonctionnement est abject. Costa ne prend toujours pas ses victimes en considération. Ils jouent le contre la montre pensant nous déstabiliser et nous prendre de court, mais nous avons appris « grâce » à eux à nous organiser par nous même.

    Il faut que vous sachiez qu’à 6 semaines de la commémoration, personne n’est en mesure d’informer qui que ce soit du déroulement de la journée au sein de Costa, malgré des relances multiples depuis plusieurs mois. Nous ne sommes assurés de rien, pas plus des horaires de ferry pour se rendre et/ou quitter l’île après la cérémonie que nous entendons réaliser à 21H45. Les familles des victimes décédées n’ont pas été concertées pour le déroulement de cette journée, contrairement à ce que Costa voudrait faire croire.

    Costa laisse l’ensemble de ses victimes dans le flou le plus total afin de limiter notre venue à tous. A ce jour, ni le Maire de Giglio, ni les ferry, ne sont capables de nous transmettre la moindre information. Tout semble être sous le contrôle de Costa.

    Costa et ses dirigeants, sont à l’image de leur commandant ; abandonnistes, irrespectueux et désorganisés, comme tout au long de cette terrible nuit du 13 janvier 2012 qui a couté la vie à 32 personnes (27 passagers et 5 membres du personnel).

    Je vous remercie de la place que vous attribuerez à cette information qui, en cette période de matraquage publicitaire de Costa, fait que nos « rires sont plus intenses » mais ce sont des rires JAUNES.

    Sincères salutations.

    Anne DECRE, en accord avec les familles de victimes décédées. Présidente du Collectif des Naufragés Français du Concordia.

     

    texte issu du concordia.fr

    « La coque du Costa Pacifica éventrée à MarseilleInterview du commandant schettino du 20.11.2012 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :