• 09/02/2012 | 15:51 - 224 mots

    Le naufrage du Costa Concordia est le plus cher de l'histoire de l'assurance

    Par Séverine Sollier

    Avec près de 800 millions d'euros d'indemnités, le naufrage du Costa Concordia enregistre le record de l'assurance maritime. C'est ce qu'a indiqué Axa, l'un des assureurs du bateau, en marge des Rencontres annuelles des risks managers qui ont lieu du 8 au 10 février à Deauville.

     

    Le naufrage du bateau de croisière Costa Concordia bat d'ores et déjà un record. Il a toutes les chances d'être le plus cher de l'histoire de l'assurance maritime. Avec 395 millions d'euros de garantie d'assurances dommages ( si la perte totale du navire est indemnisée) et 300 à 400 millions d'euros d'indemnisation au titre de la responsabilité civile, c'est un sinistre sans équivalent , selon Axa Corporate Solutions (Axa CS) qui tenait une conférence de presse en marge des Rencontres annuelles de l'Association pour le management des risques de l'entreprise (Amrae) à Deauville du 8 au 10 févier. Seul le naufrage d'une plate-forme off-shore a fait mieux mais pour un navire c'est du jamais vu.

    Axa couvre 6,13% des dommages du Concordia

    Axa Corporate Solutions, l'entité du groupe dédiée à l'assurance des grands risques d'entreprises, est co-assureur du contrat d'assurance dommages du Costa Concordia aux côtés de 28 autres assureurs. Il couvre 6,13 % des garanties. La compagnie britannique, Royal and Sun Alliance, est le chef de file. Elle couvre donc la plus grosse part de la garantie et gère le contrat. Compte tenu de l'éparpillement des risques, le marché de la réassurance devrait être peu sollicité sur cette police. En revanche, la police d'assurance en responsabilité civile n'est couverte que par deux assureurs qui s'appuieront davantage sur la réassurance.
     

    Séverine Sollier - 09/02/2012, 15:51 la tribune.fr

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique