• Han Ki-Deok et sa jeune épouse rescapés Naufrage meurtrier : le cauchemar du couple en voyage de noc

    Naufrage meurtrier : le cauchemar du couple en voyage de noce

    le 16 janvier 2012 à 07h57 , mis à jour le 16 janvier 2012 à 16h25

    Han Ki-Deok et sa jeune épouse, Jeong Hye-Jin, étaient partis se coucher quand le bateau qui a fait naufrage vendredi soir a commencé à pencher. Ils sont restés 30 heures dans leur cabine.

    Han Ki-Deok et sa jeune épouse, Jeong Hye-Jin, miraculés du 
naufrage
    Han Ki-Deok et sa jeune épouse, Jeong Hye-Jin, miraculés du naufrage © AFP

    Trente heures dans une cabine, dans le froid et l'obscurité. Un jeune couple sud-coréen en voyage de noce à bord du Costa Concordia a raconté lundi le cauchemar enduré. Vendredi soir, après le dîner, Han Ki-Deok et sa jeune épouse, Jeong Hye-Jin, tous deux âgés de 29 ans, sont allés se coucher. "Lorsque nous nous sommes réveillés, le bateau penchait", a déclaré Han à l'agence sud-coréenne Yonhap, depuis une chambre d'hôtel à Rome.

     
    Le couple s'engage alors dans le couloir mais la pente est tellement forte que les deux jeunes gens ne peuvent pas avancer. "Nous avons fini par glisser au fond du couloir et nous nous sommes faits mal", a raconté le jeune marié. Le couple décide alors de rentrer dans sa cabine, où l'électricité ne marche plus, dans le noir et le froid. Ils revêtent leur gilet de sauvetage et enfilent à tour de rôle un gilet supplémentaire pour combattre le froid. Pendant ces longues heures passées dans la cabine, ils se nourrissent de biscuits et d'eau.
     
    "Avoir une belle vie ensemble"
     
    Le couple crie sans relâche pour attirer l'attention des secours, jusqu'à ce que leur gorge soit trop irritée. Il souffle aussi les sifflets attachés aux gilets de sauvetage. Ils se promettent, s'ils s'en sortent, "d'avoir une belle vie ensemble", a raconté Han Ki-Deok. Les deux jeunes gens rationnent la nourriture dont ils disposaient, car ils craignent d'"être là pour longtemps", a précisé Jeong Hye-Jin. "Il faisait nuit noire dans la cabine. On ne pouvait savoir si c'était le jour ou la nuit que grâce à un rai de lumière qui passait dans un tout petit trou, dans le mur", raconte la jeune femme. Lorsque les secouristes les ont trouvés, dimanche, elle a eu l'impression de voir "(leurs) sauveurs".
     
    Le couple a été amené à l'hôpital et le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a rapporté qu'ils étaient en bonne santé. Les jeunes mariés, tous deux instituteurs, ont dit être prêts pour un autre voyage de noce. Mais "certainement pas une croisière". Le Costa Concordia a fait naufrage vendredi soir, près de l'île italienne du Giglio (Toscane), avec 4.229 personnes à bord, dont plus de 3.200 touristes de 60 nationalités différentes. Le dernier bilan faisait état de six morts.
    « L'honneur perduUne strasbourgeoise témoigne »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :