• Une audience pénale au printemps

    Cependant, les circonstances de l’accident ne sont toujours pas établies, du moins publiquement. 

     

    plaque concordia

    Tout a été évoqué : une erreur dans la programmation des waypoints du navire, une mauvaise compréhension d’un ordre de barre, une vitesse excessive, des officiers distraits par la présence de passagers à la passerelle…


    Conformément à la procédure italienne, les premières audiences, qui se sont ouvertes en octobre dernier devant le tribunal de Grosseto, en Toscane, étaient techniques. Le procès pénal devrait quant à lui s’ouvrir au printemps prochain.

    Le commandant, six officiers du navire, trois responsables de la cellule de crise de Costa et la comagnie italienne Costa Crociere sont renvoyés devant le tribunal correctionnel.

     

    Comparaissant pour homicide involontaire et abandon de navire, Francesco Schettino, actuellement assigné à résidence dans son village de Meta di Sorrento,  risque jusqu’à 20 ans de prison.

    « Plaque commémorativeTribunal de Grosseto »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :