• La cloche du «Costa Concordia» a disparu Mystère — Tandis que les plongeurs poursuivent leur macabre recherche sous-marine, des voleurs ont emporté l’un des symboles du paquebot échoué.

    Deux mois après le naufrage du «Costa Concordia», le 14 janvier dernier le long des côtes italiennes, les plongeurs poursuivent leur sinistre besogne: chercher les derniers corps des victimes disparues. Au total, 32 personnes ont perdu la vie lors du naufrage, et sept corps n’ont toujours pas été retrouvés. Parallèlement, les opérations de pompage du fuel encore présent dans les cuves signifie que de nombreux employés s’activent toujours autour du cargo couché sur le flanc. Autant dire que le «Costa Concordia» n’est pas laissé à l’abandon mais sous surveillance constante, éclairé en outre par des faisceaux lumineux 24 h sur 24.

    Mais cela n’a pas empêché le vol de la cloche du «Concordia», il y a quelques jours. Dans un cliché pris peu après le naufrage et distribué par la police toscane, on voit distinctement des plongeurs nager à côté de cet emblème du paquebot englouti. Selon les médias locaux, la cloche, qui se trouvait à quelque huit mètres de profondeur, a certainement été emportée non pas par un mais par plusieurs inconnus, vu son poids. En laiton, la campane, qui pèse plusieurs dizaines de kilos, a forcément été emportée par au moins deux personnes, estime-t-on sur place.

    Le Parquet de la ville de Grosseto, chargé d'enquêter sur le naufrage, a ouvert une enquête supplémentaire pour vol, a déclaré le préfet Franco Gabrielli, ajoutant, d’un ton las à l’adresse de tous les voyous tentés par de tels larcins: «Je ne crois pas que ce soit un Martien qui ait emporté la cloche.» L’objet, qui trônait au bas d’un mât sur le pont du navire était estampillé Costa Concordia 2006, pour signifier l’année de mise en service du paquebot géant.

    lematin.ch 16.03.2012


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique